hhdl

Lettre au Président de la République lui demandant de promouvoir les négociations sino-tibétaines en recevant le Dalaï Lama.

Nous vous proposons un exemple de lettre à l’attention de Monsieur le Président de la République, Palais de l’Elysée, 55 rue du Faubourg St Honoré, 75008 PARIS (les courriers y sont dispensés d’affranchissement).

Si les sujets de préoccupation internationaux sont nombreux, il en est qui demeure sans solution depuis plus de 50 ans comme la question du Tibet, mettant en danger la pérennité de la culture unique du peuple tibétain. Certes, le Dalaï Lama et le gouvernement tibétain en exil, ont depuis 3 ans, renoué un contact avec Pékin, mais pas encore de négociations pour lesquelles l’appui des grands Etats démocratiques est indispensable.

C’est pourquoi, nous vous demandons, Monsieur le Président, de bien vouloir recevoir le Dalaï Lama lors d’une de ses visites en Europe. Ce geste fort ferait aisément comprendre aux peuples chinois et tibétains et à leurs dirigeants, l’attachement des citoyens français aux droits de l’homme partout dans le monde.

Le Dalaï Lama plaide depuis plus de 50 ans pour résoudre la question du Tibet par des moyens non-violents, dans le respect mutuel, et l’intérêt commun bien compris. De fait, depuis l’ouverture de Deng Xiaoping qui déclara en 1979 qu’en dehors de l’indépendance tout était discutable, le Dalaï Lama ne demande plus l’indépendance, mais une autonomie réelle du Tibet au sein de la République populaire de Chine, en se basant sur la constitution chinoise.

La France, porteuse des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, dont l’universalisme est un facteur de paix, se doit d’encourager les dirigeants chinois et tibétains à ouvrir enfin des négociations. Nous pensons que l’occasion de recevoir officiellement le Dalaï Lama lors de sa prochaine venue en France en Août 2008 à Nantes ou dans un Etat européen (voir son agenda : www.dalailama.com/page.60.htm) serait une chance unique. Seule, l’intervention de pays tiers impartial et respecté comme la France permettrait d’en arriver à une solution négociée de la question du Tibet. Surtout venant après la récente série de réceptions du Dalaï Lama part les plus hauts dirigeants australien, autrichien, allemand, canadien et américain, notamment à l’occasion de la remise de la médaille d’or du Congrès américain.

Ce serait une grande joie de voir la France renforcer ce mouvement mondial démontrant son attachement à soutenir les luttes pacifiques pour le respect des droits de l’homme. Ne pas défendre le droit à la liberté ne serait pas seulement faillir au devoir d’assistance le plus élémentaire mais serait se comporter en allié objectif de la violence d’Etat. Depuis 57 ans, le Dalaï Lama déploie toute son énergie pour construire la paix vers une réconciliation.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre haute considérations.

 

Nom, Prénom, Adresse, Date, Signature


Source : Bouddhisme actualité de décembre 2007