Commencement
Le début de l’enchaînement symbolise le
mouvement du soleil  au –dessus de la terre ainsi que
l’image du progrès que réalise l’homme, chercheur
de vérité, qui s’élève du monde terrestre au monde
spirituel.

Caresser la queue de l’oiseau
L’oiseau sert de symbole aux relation entre le
ciel et la terre, de l’amitié des dieux envers les
hommes. L’oiseau s’oppose au serpent comme le
symbole du monde céleste à celui du monde
terrestre. Dans le Taoïsme, l’oiseau représente les
Immortels pour signifier la légèreté, la libération de
la pesanteur terrestre. Il est aussi le symbole de la
pensée rapide comme l’éclair et de la liberté.

Le simple fouet
Le mouvement rappelle celui du fouet, le fouet
étant le symbole de l’énergie créatrice.

La grue blanche déploie ses ailes
La grue symbolise la longévité, elle est surtout
un symbole Taoïsme de l’immortalité. La danse des
grues évoque, dans la Chine antique, le pouvoir de
voler, et en conséquence d’atteindre les îles des
Immortels. La grue était censée vivre mille ans et
posséder une technique respiratoire de longue vie
qu’il convenait d’imiter. Sa blancheur était symbole
de pureté, mais sa tête rouge-cinabre indiquait la
permanence de sa puissance vitale. C’est pourquoi
elle est également mise en rapport avec le fourneau
de l’alchimiste, avec le feu du fourneau.

Brosser les genoux
Outre la notion de nettoyer avec une brosse, le
dictionnaire donne la signification de vaincre et de
battre. Le genou est le symbole de la puissance,
siége principal de la force du corps, symbole de
l’autorité de l’homme et de sa puissance sociale.
Ce mouvement symbolise la lutte nécessaire
contre tout ce qui entrave la pureté, à la légèreté
(toutes les émotions négatives, la peur, l’orgueil,
l’avidité) pour arriver un jour à l’équilibre intérieur,
à l’immortalité.

Fermeture apparente
Le poing fermé doit s’ouvrir pour que les
paumes des mains reçoivent la lumière et que les
dix doigts, sous forme de rayons, projettent l’amour
dans le cœur des hommes.

Emporter le tigre dans la montagne
Le tigre symbolise la puissance et la cruauté, les
bas instincts de l’homme. Il symbolise aussi
l’obscurcissement de la conscience submergée par
les désirs.
La montagne, caractérisée par verticalité,
hauteur, élévation, symbolise la connaissance, la
transcendance. Elle est alors la rencontre du ciel et
de la terre, la demeure des dieux et le terme de
l’ascension humaine.
L’homme emporte ses défauts sur la montagne
pour les sublimer par la connaissance de soi ; Il
redescendra de la montagne transfiguré.

Reculer et repousser le singe
Le singe est connu pour son agilité, son don
d’imitation, , sa bouffonnerie qui lui donnent un
aspect déconcertant. L’attitude du singe, dans l’art
extrême-oriental, est souvent celle de la sagesse et
du détachement. Dans le zodiaque chinois, le singe
gouverne le signe du Sagittaire. Le singe chinois est
en réalité un sage initié qui cache sa véritable nature
sous cette apparence bouffonne.
Il semblerait que le singe symboliserait aussi
l’inconscient qui se manifeste sans qu’il puisse être
contrôlé.
Cette séquence est l’application du grand cycle
céleste en mouvement. Le grand cycle céleste se
rapporte à ce mouvement durant lequel la
circulation du Chi est décrite par le déplacement
des mains.

L’aiguille au fond de la mer
Ce mouvement symbolise les remises en
question incessantes pour trouver la vérité. Au
cours de ce mouvement, le Chi descend vers les
organes génitaux.

Comme un éventail
Ce mouvement symboliste l’ouverture vers les
autres. Le Chi passe par le milieu des sourcils et le
sommet du crâne, puis redescend au Tan Tien.
Pour les Taoïstes, l’éventail est en rapport avec
l’oiseau comme instrument de libération, comme
symbole du vol vers le pays des Immortels.

Les mains se meuvent comme les nuages
Lentes de la lenteur du nuage qui s’effiloche au
vent d’été.
La main est l’emblème royal, l’instrument de la
Maîtrise. En Chine, la main droite correspond à
l’action et la gauche au non-agit, à la sagesse.
Le nuage indique que la transformation que le sage
doit subir pour anéantir, en renonçant à son être
périssable pour conquérir l’éternité.

Caresser le cheval
Le cheval constitue un des archétypes fonda-
mentaux de l’humanité. Son symbolisme s’étend
aux deux pôles du cosmos, le haut et le bas, le
monde spirituel et le monde terrestre. Il relie les
opposés dans une manifestation continue : il est vie
et continuité.
Le cheval symbolise aussi la libido, énergie
indispensable pour animer les deux aspects de
l’homme : matériel et spirituel.

Frapper le tigre à gauche
Ce mouvement symbolise la sublimation des
défauts Yin : mesquinerie, intolérance, jalousie,
calomnie, etc.

Frapper le tigre à droite
Ce mouvement symbolise la sublimation des
défauts Yang : agressivité, cruauté, méchanceté,
violence, etc.
La fille de jade tisse sa navette aux quatre coins de
l’horizon
Par sa beauté, le jade est l’emblème de la
perfection, de la plupart des qualités morales
(bienveillance, générosité, sincérité…)
et de la voie de la vertu. Il contribue à la
restauration de l’être, à
son retour à l’état primordial.
Tissu, métier à tisser, instruments servant à filer
ou à tisser (fuseau, navette) sont des symboles du
destin. Ils servent à désigner tout ce qui commande
ou intervient dans notre destin. Tisser, c’est créer
des formes nouvelles, créer sa propre immortalité.

Le serpent qui rampe
Le serpent est le symbole de la vie, ce qui anime
et qui maintient. Il est le double symbole de l’âme
et de la libido.
Ce mouvement symbolise le côté obscur de
l’homme mais avec une possibilité d’aller vers la
lumière.

Le coq doré sur une patte
Le coq est un symbole solaire car son chant
annonce le lever du soleil. Par son allure et son
comportement, il symbolise aussi cinq vertus :
- les vertus civiles, le ports de la crêtes lui donne un
aspect royal
- les vertus militaires par le port des ergots
- le courage en raison de son aptitude au combat
- la bonté car il partage sa nourriture avec les poules
- la confiance, grâce à la sûreté avec laquelle il
annonce le levé du jour
L’homme, même le plus mauvais, a toujours
une chance de devenir meilleur. Ce mouvement
symbolise l’homme que, du côté obscur, prend
conscience de la lumière, grâce à un orgueil positif,
et se redresse pour aller vers la divinité. L’homme,
fort intérieurement et extérieurement, va se posi-
tionner sur une jambe, car il a la certitude de son
équilibre intérieur, la certitude du vrai.

La main qui transperce
La main ouverte qui s’avance, paume vers le ciel,
Symbolise l’apaisement, la dissipation de toute
crainte. Elle reçoit l’énergie du ciel par le milieu de
la main.

Aller vers les 7 étoiles
Les 7 étoiles sont une très belle région de Chine.
L’étoile signifie l’énergie créatrice, le chiffre 7
symbolise la recréation.
Ce mouvement symbolise l’homme libre qui,
grâce à sa propre volonté, décide de faire un pas
(signe de maturité et de détermination) vers la
recréation de son être (corps, âme, esprit) grâce à
l’énergie créatrice qui est en lui.

Reculer et chevaucher le tigre
Devenu enfin libre et fort, il peut à présent
sublimer la bête qui est en lui, et chevaucher le
tigre.

Tourner et donner un coup de pied
Ce mouvement symbolise l’élan vers la spiri-
tualité, l’élan vers la véritable réalité qui se trouve
dans le cœur du lotus. Donner un coup de pied
signifie se libérer des dogmes, de l’illusion, pour
aller vers la vérité.

Tirer sur le tigre avec un arc
Ayant trouvé la vérité, l’homme pourra alors
aider son prochain à aller vers la lumière. Le tigre
symbolise ceux qui sont dans l’obscurité, les flèches
de l’arc signifient les qualités angéliques, les rayons
de l’âme de l’homme réalisé, qui sont décochées
dans l’âme de ceux qui ne savent pas encore. La
flèche représente aussi le rayon solaire qui perce les
ténèbres de l’ignorance et symbolise alors la
Connaissance.

Extrait du livre "Tai Chi Chuan Les mouvements de l'harmonie et du bonheur"
Michèle Schmitt-Remark et Idris Lahore